Actus

30/08/2013

Petite analyse et Wiesbaden

posté à 09h04

Salut

 

La thèse étant écrite, je peux à présent me consacrer à la belle fin de saison qui m’attend. Au menu : 8 septembre les Championnats du monde half à Las Vegas, le 12 octobre les Championnats du monde Ironman à Kona et le 27 octobre encore un half à Antalya chez Gloria !

 

Revenons à Roth et à son marathon. Nous avons cherché, bien discuté avec Stéphane (et d’autres) bref deux hypothèses tiennent la corde : soit j’ai eu froid sur le vélo (13° et singlet humide) soit j’ai mangé qqchose qui n’est pour le moins pas passé.

Dans les deux cas il ne fallait pas que ça se reproduise.

 

Test grandeur nature à Wiesbaden à l’occasion des Championnats d’Europe 70.3. J’y retrouve Francky Favre (2ème GA IM Afrique du Sud qui vient avec moi à Vegas et Kona), Sébastien Dussartre, Nicolas Beyeler (5ème à Nice devant José Jeuland notamment, qualifié lui aussi pour Kona), Jérémy Morel, Carole Müller (Gloria) et Céline Lecoutre (Gloria aussi).

Vincent est de la partie également. Dernier resto tous ensemble la veille au soir bien sympa où je défie les gars de poser devant eux vu que le départ se fera par vagues… Nico qui partira 40’ derrière moi est sceptique…

 

Je ne vais pas m’étendre sur une « non » course vécue comme un entraînement avec la motivation qui va avec. En effet pour une première fois je ne me sens que peu concernée, pas de stress ni « les crocs » comme d’habitude… La faute aux qualifications déjà obtenues certainement ainsi qu’à une charge de travail et d’entraînement peu compatibles avec une grande perf …

 

Départ nat relativement tranquille, j’accélère au fur et à mesure pour sortir 3 ou 4ème de l’eau en 26’. Une première transition bien négociée et c’est parti pour 90km de bike. De bonnes jambes jusqu’au 30ème puis le grand trou noir. Je suis scotchée, collée… J’inspecte mes freins rien… C’est mes jambes.. Pas de jus, pas de gnac. Pas d’envie en fait. Je continue en mode survie histoire de faire quand même un bel entraînement. Les montées se font vraiment dans le dur et je me refais dans les descentes. 83 km/h de vitesse max … Pour 85 pour Vincent. Ca au moins ça va ! Ce parcours est terrible avec ses 1600 de dénivelé. Autant j’avais adoré il y a deux ans, autant cette année c’est la galère.

A 2 km de l’arrivée j’entends une petite voix « ah ben quand même ». C’est Nico le boucher … J’y étais presque. Avec mes 3h11 (3h06 il ya deux ans sous la pluie et le brouillard) contre ses 2h30 , rien à faire … Ca me redonne le sourire quand même !! Jérémy est lui aussi passé avec un vélo de monstre également en 2h32…

T2 se passe en grande discussion avec Linda Guinoiseau venue faire un petit entrainement en mode ironman. Nous repartons ensemble mais je sais qu’elle va rapidement me déposer… Et c’est le cas.

Je décide de travailler dans l’optique de Végas et pour valider des tests alimentaires réalisés à l’entrainement. Allure de croisière à 4’30 sur le plat, 4’40 dans les montées et 4’20 en descente environ. Je repense aux indications données par Stéphane à propos de Kraichgau et de ma perte de vitesse dans les 7 derniers kilomètres de façon insensible. Il y a 4 tours à faire. Les jambes sont très moyennes donc il va falloir le faire au moral.

Pour une première je ne suis pas le lapin chassé par les lévriers … Premier tour sans encombre, je reprends 2 filles. L’alimentation se passe bien avec des gels iso (isotoniques donc ne nécessitant pas de prise de boisson concomitante pour éviter les troubles d’estomac) et des cachets d’imodium introduits à l’intérieur de chacune des capsules de saltstick. Vue la température du jour je n’aurais  pas eu besoin desdites capsules mais c’est le moyen le plus simple que j’ai trouvé pour stocker les précieux cachets donc…

Les 2ème et 3ème tours se passent de la même façon, tout roule ! Dernier tour sans encombre également. J’aurais finalement repris pas moins de 8 filles en 21 km, tout cela sur un bon rythme me faisant réaliser un semi en 1h35 sur un parcours non plat et bourré de relances.

 

Je finis 5ème de ces Championnats d’Europe avec l’impression d’avoir « ratée » ma course à vélo.

Les chiffres donnés par mon capteur de puissance iront dans ce sens avec une puissance moyenne après les 30 premiers kilomètres équivalente ou discrètement en deça de celle développée à Roth sur 180 km. Bref je m’en sors pas trop mal grâce à la nat et à la cap.

 

Aucune déception après cette course mais plutôt des satisfactions :

- une natation solide malgré à peine deux entraînements par semaine dans cette discipline depuis Roth

- un temps vélo nettement en dessous d’il ya deux ans malgré des conditions météo plus favorables restant toutefois décent

- une course à pieds solide également sans baisse de régime. Aurais-je du tenter d’accélérer ? certainement a postériori

- une absence de troubles digestifs avec des apports énergétiques bien gérés

- une équipe Gloria au taquet avec encore une fois la victoire de Nico en GA (Nico qui deux semaines avant a fait une petite sortie vélo de 350 km avec 5500 de D+ histoire de préparer Kona et qui est venu ici en mode entt…)

 

Tant qu’à rater une course autant préparer la suivante … qui sera Las Vegas !

Des bonnes semaines d’entraînement avec à J-10 un enchainement 45km de bike en 1h26 (dont 30’ d’echft) puis 26,5 km de cap en 2h… me font dire que ça risque d’aller vite … Sauf si la température annoncée à 48° (celsius pas fahrenheit) a raison de moi.

 

Le blog va bien bouger la semaine prochaine !

Bises

 


Autre news:
30/10/2015 : KONA 2015
06/08/2015 : Môtala LD ITU WC
16/06/2015 : Glen Alden TT box: the review !
17/05/2015 : IM South Africa part 2
06/04/2015 : South Africa part 1
11/02/2015 : Vous avez dit PRP ?
01/01/2015 : Direction 2015: plannif !
01/11/2014 : IM Mallorca: bien ou pas ?
07/10/2014 : Hawaii, the race: TIPS !
21/09/2014 : Hawaii ne rien louper !!


» Consulter les archives

RSS