Actus

15/07/2013

Challenge Roth Part 1

posté à 20h26

Salut

 

10h47 ! Soit 50 minutes de trop pour mon objectif de Sub10 … Déçue certes mais participer au Challenge Roth reste une expérience inoubliable que je souhaite à tout triathlète de partager… et je vais tenter de vous la faire revivre avec moi…

 

Pour situer: Roth est une ville située près de Nuremberg, lieu du plus gros triathlon en termes de participants avec près de 4500 athlètes relais y compris, des routes complètement bloquées pour l'occasion et des spectateurs en FOLIE, DELIRE COLLECTIF...

 

 

Je vous parlerai peu de l’expo, de ses immenses tablées en plein air avec ses multiples restaurants, de ses stands (l’expo à Nice est minuscule en regard), des stars que l’on croise en toute simplicité ou habillés en costumes traditionnels bavarois (en Gretchen Caroline Steffen est tout simplement… horrible ?)… bref c’est la démesure à l’allemande mais avec une organisation parfaite, un retrait des dossards effectué en 5’ etc… Le top !!

 

Dimanche matin 3h40 le réveil sonne… de toutes façons je ne dormais plus depuis 1h15 … Ptit déj au Gatosport, ovomaltine puis 35’ de voiture pour se retrouver au parc à vélo qui ouvre de 5h à 6h15. Vincent ne fait plus le malin mais semble assez serein.

Alex et Céline nous retrouvent au parc, ils sont au taquet (et complètement barges d’avoir fait le déplacement – notamment à vélo de nuit depuis le centre ville de Roth !-) ! Ca met dans l’ambiance !!

Les boyaux sont regonflés, les gels installés, mon vélo est situé dans la première rangée, tout près de celui des pros car en tant que « fast » age group  j’ai le privilège de partir en première vague … (le privilège et la pression aussi un peu). Le parc est énorme, la musique est parfaite : en sourdine mais calme, relaxante; je sais que cela va changer sous peu… Derniers encouragements à Philippe et Vincent et direction le sas de départ.

 

Chaque pro a un bonnet de couleur différente. J’essaie de les mémoriser histoire de savoir quels pieds prendre.

Entrée dans l’eau, il fait 14 dehors et 21 dans le canal. Super. Je nage 5-6’ et vais me placer en première ligne… Les places ne sont pas chères, l’ambiance est plutôt cool contrairement à Nice et Kona (désolée je connais que ceux-là…). Les montgolfières sont gonflées, la musique augmente d’intensité… Les berges et autres ponts sont remplis de spectateurs ! C’est ENORME…

 

BOUM !!

C’est parti. Je crois pas si bien dire… Je suis au taquet, à bloc histoire de prendre « le » bon groupe, ça ne castagne pas ou presque, agréable… Mais par contre faut tourner les bras et prendre de l’eau… tourner les bras et prendre de l’eau…

Je donne quasiment tout ce que j’ai… Ca durera 10 minutes étouffantes (littéralement) : j’ai le pistolet sous la gorge prête à sauter mais des coups d’œil autour de moi me font comprendre qu’il ne faut surtout pas lâcher. LE bon groupe j’y suis… enfin j’en suis la dernière... Derrière le trou est fait. Il faut tenir pour garder le rythme et ne pas sauter, au risque de nager seule le restant du temps et de prendre cher question chrono. Le bonnet rose de Caroline Steffen est juste devant moi, c’est une machine genre 1000 batts à la minute... Parfait. Imperceptiblement ou plutôt perceptiblement le rythme ralentit (OUF). J’y suis dans ce bon groupe, j’y reste je me cale dans des pieds qui font un peu de bulles mais pas trop… Je ne le sais pas encore mais ce poisson pilote va me faire l’ensemble du parcours natation. Premier demi-tour je vois que quelques hommes ont pris de l’avance. Ca visse, mon groupe s’allonge, je reste calée avec mon poisson. Petit coup d’épaule Bellinda Granger (bonnet doré) essaye de prendre ma place. Non mais !!! Je lui donne un ou deux coups sur son bras pour lui faire comprendre que c’est hors de question. Je suis trop bien. Pas de direction à regarder, un rythme régulier. Je me repose…

On arrive bientôt en vue de la sortie. J’aime nager jusqu’au dernier moment, de l’eau jusqu’aux genoux. Pas moyen, deux colosses me saisissent sous les aisselles. Debout !

Coup d’œil à ma montre : 53 minute. Parfait comme chrono surtout pour les efforts consentis hormis les 10 premières minutes. Je le saurai après mais je suis à ce moment 4ème femme de la course !

Transition éclair avec des bénévoles au taquet…

 

La suite au prochain épisode il me reste juste 222,2 km…

 


Autre news:
30/10/2015 : KONA 2015
06/08/2015 : Môtala LD ITU WC
16/06/2015 : Glen Alden TT box: the review !
17/05/2015 : IM South Africa part 2
06/04/2015 : South Africa part 1
11/02/2015 : Vous avez dit PRP ?
01/01/2015 : Direction 2015: plannif !
01/11/2014 : IM Mallorca: bien ou pas ?
07/10/2014 : Hawaii, the race: TIPS !
21/09/2014 : Hawaii ne rien louper !!


» Consulter les archives

RSS