Actus

01/07/2012

IM Nice part III le marathon

posté à 13h02

 

Salut
Partie 3.. Le marathon en 4 boucles. Objectif 4’55/km soit 3h30-35… facile que je me disais la veille !
 
Transition express où les bénévoles me badigeonnent de crème solaire, génial !! J’enfourne quelques gels bien liquides dans mes poches, casquette et garmin et c’est parti.
TOUR 1 : les jambes sont dures, vraiment ; ceci dit c’est toujours comme ça sur les premiers km d’un IM donc je ne m’affole pas. Je me concentre sur l’allure donnée par le garmin pour surtout ne pas partir trop vite, ma grande spécialité… Je me sens épuisée mais sachant que Nathalie(la « méchante » qui veut le slot autant que moi) ne doit pas être loin j’essaye de courir proprement… Moins d’1 km après le départ la fusée bleue et blanche me passe. Nous échangeons quelques mots d’encouragement. Sympa ! Mine de rien –et c’est certainement pour ça qu’elle a fait un « gros » départ, ça me mine le moral. Je croise Stéphane : je lui dit que ça ne va pas, il m’encourage, me dit que la course est longue… Effectivement elle le sera…
Quelques mètres plus loin c’est Mélissa Lapp et Gary Raynaud qui s’égosillent à mon passage. Ils sont top, me donnent les écarts et me poussent littéralement.
J’avance au rythme prédit mais marche à certains ravitaillements car il fait vraiment une chaleur à crever, j’ai même quelques frissons. Sous 35° c’est annonciateur de coup de chaleur, je m’hydrate, et suis bien obligée de me rafraîchir sous les douches au risque d’avoir les pieds trempés et les ampoules qui vont avec… Plus j’avance moins ça va, la surchauffe est proche. Nathalie est juste devant. Je m’accroche !
Arrivée vers l’aéroport, je vois Benjamin (Landier), il est hyper enthousiaste « j’adore ce que tu fais ». Incroyable, s’il savait comme je me sens mal… Il court quelques m à côté de moi et me donne les écarts ainsi que des conseils « reste concentrée, dans ta bulle… » Les mêmes que Stéphane mais c’est pas si facile… ceci dit je reprends des athlètes qui sont encore plus à la peine que moi.
Milieu du retour : Jeanne Collonge et Jérémy Jurkiewicz sont là et m’encouragent également. C’est débile mais ça me rebooste ! Allez c’est pas le moment de lâcher !
Premier chouchou (à chaque fin de tour nous en recevons un et il en faudra trois pour avoir le droit de passer la ligne) !
TOUR 2 : j’ai la pêche, allez savoir pourquoi ! Je cours à 4’45-4’50, bien, je double un nombre incroyable de coureurs… Stéphane me regarde étonné (pas autant que moi …). Mélissa et Gary me disent que Nathalie ne semble pas au mieux. Effectivement je l’ai en point de mire et suis bientôt à sa hauteur. Je l’encourage et fais quelques pas avec elle. C’est vrai qu’elle a pas l’air bien.. 
Je suis un peu euphorique mais pense à bien boire et à bien manger. Vivent les oranges car elles sont fraîches au contraire de la plupart des verres d’eau qui sont tièdes… Je passe sous les douches. Splitch – splitch… Demi-tour ! Benjamin me dit que je suis potentiellement 8ème scratch avec Anne Basso à 2’30 devant. Bizarre … Ca va toujours… Je continue sur mon petit rythme. Nicolas Hemet m’encourage « allonge, arrête de sautiller »… Déjà Christophe Bastie à Hawaii il y a deux ans avait eu la même réflexion. Je m’applique.  
Tout d’un coup Jean apparaît, il n’est pas au mieux. Je l’encourage et poursuit mon chemin…
Deuxième chouchou !
TOUR 3 : J’aperçois Maman, elle est avec le copain de ma meilleure amie et m’encourage. Les deux sont au taquet ! Pour la petite histoire les deux ne se connaissaient pas, se sont retrouvés côte à côte par hasard et ont fait connaissance en voyant qu’ils m’encourageaient tous les deux ! Incroyable..
La fatigue pointe le bout de son nez, je commence à me traîner… j’ai chaud, j’ai mal aux jambes… Bref j’ai perdu ma concentration et commence à marcher. C’est tellement agréable ! incroyable ! je me force à repartir. C’est à présent un combat permanent entre marche et course. Mes illusions de chrono s’effondrent…
Anne Becu m’encourage ! Je luis dit que ça ne va pas …
Le moral chute. Dur ! Benjamin m’encourage, de même que tous les autres mais je n’y suis plus. C’est tellement dur. Qu’est-ce que je fais là ? Ce calvaire va durer tout le tour et la première moitié du suivant.
J’attrape le dernier chouchou, à la vitesse où je vais pas de risque de le manquer !
TOUR 4 : le dernier !
Nathalie n’est pas au mieux non plus. Je m’accroche à l’idée de finir. Finalement plus on court moins ça va durer longtemps non ?
Mélissa et Gary sont toujours là, ils me poussent de toutes leurs forces, je dois vraiment avoir une sale tête. Demi-tour à l’aéroport, je scrute les coureurs à contre sens (nous nous croisons à cet endroit) et cherche Nathalie… Je commence à voir le dernier retour sereinement quand je la vois… J’estime son retard à moins de 2 minutes ! C’est l’electrochoc qu’il me fallait. Allez 5 km et quelques ! Hors de question de perdre le slot, d’autant que Vincent a promis de venir avec moi et qu’il a confiance en moi pour rapporter ce fichu slot ! Je reprends mon 5’00/km, m’applique à bien boire et bien manger aux deux premiers ravitos (Stéphane m’a tellement parlé des défaillances dans les 5 derniers km que je psychote) … Je décide de sauter le dernier pour foncer vers l’arrivée !
Les tapis bleus apparaissent, je sprinte, tape dans les mains, Maman est là !! Je passe sous l’arche d’arrivée… enfin !
 
10h36 !!! Première place Ga et le slot !!!
 A suivre les réflexions d'avant et d'après course car il y en a eu......
Euh je prends quel vélo au fait ?

 


Autre news:
30/10/2015 : KONA 2015
06/08/2015 : Môtala LD ITU WC
16/06/2015 : Glen Alden TT box: the review !
17/05/2015 : IM South Africa part 2
06/04/2015 : South Africa part 1
11/02/2015 : Vous avez dit PRP ?
01/01/2015 : Direction 2015: plannif !
01/11/2014 : IM Mallorca: bien ou pas ?
07/10/2014 : Hawaii, the race: TIPS !
21/09/2014 : Hawaii ne rien louper !!


» Consulter les archives

RSS