Actus

28/06/2012

IM Niiiice, 11ème scratch, 1ère GA

posté à 09h28

 

Salut
 
Pour faire court car après ça va être long… Hawaii pour la 3ème fois. 10h36. Le résultat est là, la manière un peu moins… quoi que…
Merci à vous tous pour vos encouragements…
Comment en suis-je arrivée là ? Je vais diviser en 3-4 posts..
AVANT THE race …
Descente en avion pour arriver jeudi matin tandis que mon vélo suit dans la voiture de Jean Littler et Mathieu Meister. Je le récupère en début d’aprèm et vais roulotter 35km jusqu’à la Condamine, mon frein arrière est déréglé, un des patins frotte sur la jante ce qui équivaut à rouler freins partiellement serrés… retour à l’appart et bricolage avec les garçons. C’est bon ouf ! De toutes façons je n’avais pas eu de problème à Kraichgau donc pas de stress
Le vendredi petite nat en mer : pas de méduse à l’horizon. Nickel !
Retrait des dossards sans problème hormis pour Jean : « votre numéro de dossard svp ? » « 1152 » « ah non ce n’est pas ça…. » Réponse de Jean « ah si… ah non… 1152 c’est la cylindrée de ma moto.. 1132 !! » Excellent, quel  fou rire !!
Le samedi matin dernier roulottage pdt 45’. Ce put… de frein arrière refrotte. On rerègle etc… Impossible il ne veut pas rester centré et frotte soit à gauche, soit à droite ! Je craque et vais faire la queue au corner de réparation vélo. C’est pas comme si je devais le déposer l’aprem dans le parc… Ca n’avance pas vite, je commence à démonter et me dis qu’en allant directement chez cannondale ça irait certainement mieux, après tout c’est leur vélo –et leur magnifique système de frein arrière semi intégré- qui pose problème.
Après 15 minutes de bricolage, pas moyen.. Il est 11h45 et je commence à stresser un peu… Finalement nous décidons avec le mécano de faire appel aux experts de chez sram (la marque de mes freins). Mon vélo est installé sur le pied d’atelier par un charmant monsieur qui me dit de me détendre et coupe le câble de frein… Là je me dis que rien ne va plus. Il remonte le tout avec un nouveau câble… Idem ! Je vous explique pas dans quel état je suis… Changement de gaine en plus du câble, idem… Il est 12h45… Gentil sourire du mecano « ne vous inquiétez pas » (je dois avoir une sale tête). Finalement rechangement de gaine et de câble et puis OUF, c’est bon !! Un grand merci ! Je repars avec mon bike en le poussant… et là j’entends ffrrrrr…. Demi tour ilico presto ! « Il faut que je v érifie quelque chose » et je le vois bricoler la roue libre de ma zipp… Ca sera le dernier réglage car enfin l’ensemble fonctionne ! No stress il m’avait dit.
Merci Mr Sram en tous cas !!
La dépose du vélo se passe sans problème puis c’est détente à la plage avant le lendemain.
 
Réveil à 3h40 ceci dit je ne sais pas si j’ai dormi 4h… Gonflage des boyaux, installation des gels puis je me dirige vers la plage car je veux absolument m’échauffer et bien placer ma combinaison avant le départ. Je prends place dans le sas « - de 55’ » ; devant, histoire d’être certaine de bien me faire nager dessus par quelques uns des 2500 autres pingouins. Et pendant ce temps…
 
Jean (toujours)… Se trouvant en avance pour aller se placer dans les starts décide d’aller ranger sa pompe à vélo à l’appartement (distance 400m par rapport au départ environ dans une petite rue)… Croyez moi ou non mais il s’est PERDU …à 20 minutes du départ … Il a finalement retrouvé son chemin grâce à un gentil passant. J’imagine pas le stress… Sacré Jean !!
Retour à la course :
Les pros ont droit à un départ 5’ avant nous, dans l’eau… Une merveille de mauvaise organisation, certains sont entre les bouées de départ d’autres à gauche, un kayak est en travers quand le départ est donné ! Certains passent carrément sous le kayak, d’autres le contournent… génial.
L’attente paraît longue quand enfin ça y est !! Je plonge, immédiatement la baston commence ! Deux coups de coude dans la lunette à gauche, un coup de pied sous le menton (heureusement la langue était bien rentrée) et je tente de me faufiler… Difficile de poser sa nage avant 5-7 interminables minutes, on nage littéralement les uns sur les autres et avec mon énorme gabarit je ne suis pas à la fête. Enfin ça se dégage.
Le premier tour passe vite, je suis assez cool, je ne veux pas me mettre en surrégime maintenant. Sortie à l’australienne où les bénévoles m’éjectent hors de l’eau. J’en profite pr regarder devant : pas beaucoup de monde et a priori aucun bonnet rose (femme). Je replonge pour 1,4 km où j’essaye de nager un peu plus vite. Deux méduses passent en dessous à 1m 50 de profondeur.
 
Enfin la sortie ! Je regarde mon chrono : « 00 :00 :00 » génial il a pris le top départ. Je lève la tête et tente d’apercevoir maman qui est sur la prom’ : nos regards se croisent ! Génial, elle m’a vue !! (elle me dira plus tard qu’elle ne m’attendait pas là). Je passe sous l’arche du chrono : 1h01… Elle affiche l’heure des pros donc 56’ dans l’eau. Très bien !!
Transition express pour aller prendre le bike. Je n’oublie pas de prendre la crème chamois (crème protectrice à mettre au niveau de l’entre-jambe) préparée dans le sac et la mets en courant. Je vous raconte ça pourquoi ? Car en prenant le vélo et les lunettes posées dessus je m’aperçois qu’attraper ces dernières par les verres avec de la crème plein les doigts est vraiment une idée… lumineuse ! Le verre gauche est disons au mieux translucide! C’est parti pour 180km !!
The Bike :
Les consignes sont simples : 180w sur le plat les 30 premiers kilomètres puis 160w et 220w en montée. Ca va être facile !
 

 


Autre news:
30/10/2015 : KONA 2015
06/08/2015 : Môtala LD ITU WC
16/06/2015 : Glen Alden TT box: the review !
17/05/2015 : IM South Africa part 2
06/04/2015 : South Africa part 1
11/02/2015 : Vous avez dit PRP ?
01/01/2015 : Direction 2015: plannif !
01/11/2014 : IM Mallorca: bien ou pas ?
07/10/2014 : Hawaii, the race: TIPS !
21/09/2014 : Hawaii ne rien louper !!


» Consulter les archives

RSS