Actus

10/10/2010

J+1; The BIG TROUBLE

posté à 14h57

Salut

 

Je ravale ma fierté pour écrire ce post...

 

Alors LE GROS PROBLEME, mais alors LE VRAIMENT GROS PROBLEME c'est qu'il va falloir que j'y retourne !!

12h, Moi qui voulait faire aux alentours de 10h30: vous imaginez quelle peut être ma déception !

 

Chronique de ce demi-échec. Je dis demi car je suis quand même finisher et que je souhaite tirer de gros enseignements de cette course car c'est -aussi- comme ça qu'on progresse !

 

Je commence mon récit après la vérifictaion du vélo auparc, le gonflage des boyaux etc...

Pour faire simple je vous le classe par discipline !

 

Nat: Obj moins de 1h02 >>> résultat 1h04

L'an dernier avec Mathieu nous nous étions mis sur la gauche à hauteur d'une voiture installée sur un gros flotteur. Cette année nous décidons de nous mettre un peu plus à droite histoire de profiter des pieds des meilleurs nageurs.Je suis en première ligne, ça pousse déjà de partout rien que pour être devant... BOUM gros coup de canon pour le départ ! Boum immédiatement gros coup de coude dans l'oeil G, j'ai la lunette littéralement inscrustée autour de l'oeil tandis que l'autre verre est rempli d'eau. Cool avec mes lentilles c'est génial. Je me félicite de ne pas porter de suédoises ! Je nage sans pouvoir remetrre tout ça car je me fais tabasser de tous les côtés. J'ai déjà vécu ses sensations de bagarre mais quand c'est des coups de poing qui pleuvent;, que l'on vous tire la cheville, que l'on vous coule, ce n'est plus vraiment du hasard, c'est un véritable pugilat. Cette horreur va bien durer 5 minutes. Je ne sous parle pas du fait qu'il faut accessoirement respirer et avancer. Je ne me prive pas d'en mettre quelques bonnes. Dès que l'occasion se présente de trouver un peu d'eau libre je fonce, mais la bagarre continue pendant au moins 15' avant que celà se produise. Je suis tout à droite avec juste la sécurité et les bouées encore plus à droite ! Je mets les watts.

Je passe mon temps à doubler, sans réellement trouver depoisson pilote valable. Je me sens bien et ne mesure pas à quel point ce début cahotique m'a déjà ralentie ! Le retour paraît long mais moins que l'an dernier, j'en profite pour visualiser mentalement quel est le chemin à faire pour récupérer mon sac et ce que j'ai à faire pour effectuer une belle transition version CD.

La plage. Je me dredresse et commence à ouvrir ma combi. Une main salutaire d'un autre concurrent me l'ouvre entièrement. Merci !! J'enlève le haut tout en courant. Je remarque que pas mal de monde dans les bénévoles me regarde ! Arghh j'ai oublié qu'en dessous de la combi j'ai juste mis un sous-tif et mon shorty. Le soutien-gorege étant blanc... Je remonte le tout file prendre mon sac et zou sous la tente femme.

Une bénévole me prend la main et m'aide, je demande à une seconde de "putte"r as much sunscream as she can everywhere whitout forgetting my neck !

Direction le bike, je glisse mon sandwich dans ma poche de singlet et je cours tout le parc. Je gagne quelques places (super... ils me repasseront tous ?). Une concurrente se prend les pieds dans le tapis juste devant moi et chute lourdement... Je lance mon garmin et c'est parti pour 180km

 

Bilan:

Les +: j'ai bien nagé et fais une bonne transition. 3' contre 6' l'an dernier

Les - : grosse erreur de positionnement qui a hypothéqué l'ensemble de ma nat. Pas de bol pour le coup de coude qui m'oblige à vider 4-5 fois mes lunettes. Penser à ce qu'on a mis sous sa combi !

 

Vélo: obj: 5h38 >>> 5h52

J'entends un bruit de frottement. Merde c'est le patin de frein avant droit qui effleure ma roue. Pourtant j'en avais vérifié l'alignement ce matin au parc... Je tiens le rythme dans Kona en veillant à ne pas me griller les jambes, les sensations sont correctes. Fin du spectacle dans Kona, je n'arrive pas tout en roulant à remettre ce fichu patin ! Je m'arrête en haut de Palani Road et réaligne tout ça. Mathieu me passe juste à ce moment là. Je l'encourage !

Lobjectif étant du 32 de moyenne et le retour étant toujours plus lent que l'aller je décide de prendre un bon rythme. Je saute les ravitos. J'ai assez pour l'instant sur le bike. Je pense à bien boire et à bien m'alimenter. Tout se passe bien jusqu'au bas de Hawi où nous avons le vent de face. Dur dur la montée, la pluie se met même de la partie et je ne vous parle pas des rafales de vent latéral qui rendent toute cette partie extrêment pénible. Nous croisons les pros. Au vu des conditions même eux ne sont pas forcément sur le prolongateur. Trop casse-gueule !

Le demi-tour (enfin !) puis la descente d'Hawi avec vent dans le dos et rafales latérales. Une ambulance ramène deux gars et sur le côté au niveau d'un pont je décompte plus de 10 vélos abandonnés..10 chutes quoi ! Je me cramponne. Une seule fille me doublera durant cette partie. J'ai une main sur le prolongateur et l'auter sur la cocotte G. Je me fais chahuter et nous faisons des écarts de plus de 2-3m au gré des rafales. Merveilleux ! J'ai les triceps qui tétanisent. Première fois à vélo où j'ai plus mal aux bras qu'aux jambes. Je me fous la trouille plus d'une fois et décalle (déclipse ma chaussure) 3 fois. Du vrai rodéo !! Impossible boire ou de mangerd'ailleurs je décide de ne pas prendre mon ravito perso car j'aurais du m'arrêter, impossibel de farfouiller dans le sac comme l'an dernier avec ce vent. 

Le retour vers Kona est relativement horrible mais simplement avec du vent de face. C'est long, vraiment très long. J'avais programmé mon garmin pour qu'il m'indique la vitesse instantanée, le chrono, le kilométrage et la vitesse moyenne. En haut de Hawi j'étais à du 34, à l'arrivée à Kona je suis à du 30,8 ....

 

Les +: bonnes jambes et bonne première partie, pas de problème d'alimentation particulier, bonne gestion des ravitos: prendre assez pour toujours avoir de quoi boire, mais pas trop (dans l'aerodrink impossible à vider) pour ne pas se trimballer de la boisson chaude alors que celle des ravitos est à peu près fraîche ...

Les -: pas assez de patience. J'aurais du me contenir un poil plus dans la première moitié du parcours prou faire un meilleur retour ? Je ne suis pas tombée +++. La crème chamois à metter à même la peau pour éviter le "cul de babouin" fonctionne très bien !!

 

Seconde transition version éclair encore sauf que je prends le temps de vérifier que ma polar fonctionne en demandant à la bénévole qui s'occupe de moi d'attendre deux secondes. Yes. Je lui rends le garmin et c'est parti. Je suis contente car je pense eêtre dans un bon timing...

 

Cap: je démarre un poil plus vite que ce qui est prévu avec Christophe car les sensations sont bonnes, j'ai les jambes légères. Je reprends -déjà- pas mal de monde. Je marche toutefois comme prévu aux ravitos poiur ne pas risquer déshydratation ou hypoglycémie plus tard. J'avance vraiment bien aux alentorus de 12,5 km/h voire plus dnas les descentes. Le public en nombre est super chaleureux. J'adore. Peu avant le demi-tour sur Ali'i Drive je commence à ressentir des petits troubles gastriques.... ça sera le début de la fin. Je vous passe les détails mais 2-3 vidanges stomacales plus loin, je suis complèteement vidée. Plus de jus, je ressens une IMMENSE fatigue. Je me force -déjà- à continuer à courir... Ca marche pas trop bien, je commence -déjà- à marcher. Un arbitre me demande si ça va. Bien sûr que ça va. Au fond de moi je me dis qu'en tant que médecin il est strictementd ébile de continuer. Il reste moins de 27 km ou alors encore 27 km. Le haut de Palani Road sonnera le glas de mes espérances. Je marche, je cours, je marche, je coursun peu moins.... etc... Je suis exténuée. J'irai au bout ! Impossible de ne pas être finisher ici. Si je dois ramper, ben je le ferai ! Je croise les autres: Christophe, Fabrice, Anthony, Nicolas, Franck, etc... Ils courent tous cpmme des gazelles !

Le moral est assez bas. J'en pleure même à un -court- moment. tellement d'efforts pour ça....

 

Je ne vous parlerais pas de la gentillesse des bénévoles... en marchant j'ai bien le temps de discuter... avec eux ou avec d'autres concurrents. Quand je cours j'avance bien, le problème c'est que je ne cours pas souvent... Il me faudra 5h pour finir avec un barroud d'honneur lors du dernier kilomètre avant la ligne d'arrivée. Je voulais êter daylight finisher, je suis encore night finisher... Mais je suis FINISHER !!!

 

Sympa, Mathieu m'attend après la ligne. Il est mitigé concernant sa course, va aussi falloir qu'il revienne !!

 

Les +: je suis finisher, au mental, mais je suis finisher

Les -: je paye une année et notamment deux derniers mois cauchemardesques au niveau des horaires de boulot. Je pense que d'une part ça freine ma progression (pour progresser ben faut récupérer, ce n'est qu'à ce prix que s'obtient la surcompensation...) et que d'autre part, ce jus m'a profondément fait défaut ici malgrè une bonne dernière semaine de récup. La frustration est IMMENSE !

 

Remerciements à:

-Christophe Bastie pour sa confiance et bravo prou sa belle course en pro !!

-Vincent pour sa patience

-Shanky pour ses conseils et nos discussions

-à tous ceux qui m'ont encouragé, dans le désordre: Stéph Jost, Fréd Delion, JP Dechristé, Hubert P, Marion L, tous les facebookeurs, les BMT boys, l'ASPTT strasbourg, la famille (enfin pas les petits frères aux abonnés absents...AMHA ils n'ont pas le net...?!)

-à mes partenaires: Hydrenergy4, MuleBar, Magic-Sportfood, Espace Marathon

-mention spéciale à Compressport: merci pour la pancarte d'encouragement personnalisée avant le demi-tour sur Ali'i Drive, merci aussi à Sylvain qui a remonté Plani Road en courant pour me pousser. Chapeau bas les gars et les filles, une boîte qui s'investit VRAIMENT !!

Bravo à Emilie pour sa très belle course pour une première ici !! Ca promet !

Mention spéciale aussi à Mathieu qui reste mitigé sur sa course, lui aussi va falloir qu'il revienne ! nous voulions un vrai Hawaii, nous l'avons eu !!

Bye

 


Autre news:
30/10/2015 : KONA 2015
06/08/2015 : Môtala LD ITU WC
16/06/2015 : Glen Alden TT box: the review !
17/05/2015 : IM South Africa part 2
06/04/2015 : South Africa part 1
11/02/2015 : Vous avez dit PRP ?
01/01/2015 : Direction 2015: plannif !
01/11/2014 : IM Mallorca: bien ou pas ?
07/10/2014 : Hawaii, the race: TIPS !
21/09/2014 : Hawaii ne rien louper !!


» Consulter les archives

RSS